Avant de de rentrer dans le vif du sujet, je trouvais intéréssant de faire un petit "historique" de ce que représente un peu ce blog dans la mesure où je fais majoritairement des amigurumis. Ainsi, je vous propose dans ce post de vous expliquer le mieux possible ce qu'est un amigurumi, en quoi ça consiste, et ses possibilité. Bonne lecture !!

I. Un peu d'histoire

Vous l’aurez sans doute compris, « Amigurumi » est mot d’origine japonaise qui veut dire « peluche crochetée/tricotée ».

C’est lors de l'ère Meiji (1868-1912) que les japonaises sont amenées à apprendre les travaux d’aiguilles des occidentaux. Après la Seconde Guerre Mondiale il y eut une crise économique mais une large diffusion de nouvelle techniques permit aux mamans de créer de nouvelles alternatives aux jouets de leurs enfants.

En 2003, ils n’avaient toujours pas encore franchi les côtes nippones. Il faut attendre aux alentours de 2006, où ils commencent à acquérir une certaine popularité, notamment sur la plateforme de vente en ligne Etsy où ils sont vendus plus ou moins chers (car c’est une plateforme, rappelons-le, où les vendeurs sont des gens comme vous et moi, des particuliers qui fixent eux-mêmes les prix et qui souhaitent développer leur entreprise grâce à Etsy – qui ne prend qu’une commission – en vendant divers choses). Depuis, leur popularité ne cesse d’augmenter, notamment sur d’autre plateformes comme Ravelry ou Pinterest qui permettent de diffuser des photos ou des modèles/ des patrons.

[Merci qui ? Merci Wikipédia ^^]  

II. Pourquoi plaisent-ils autant ? 

En général, les amigurumis sont censés représenter des animaux et notamment des chats, des chiens, des ours. Et pourquoi ces animaux et pas d’autres ? Et bien parce que c’est « Kawai » . En d’autres termes, « mignon ». Les jeunes filles japonaises aiment à peu près tout personnaliser : que ce soit le cartable, le sac à main, le keitai (téléphone portable) et j’en passe. Et pour ça et il faut de petits objets mignons, qui passent par tout et qui se différencient des autres (bah oui, c’est toujours mieux d’avoir mieux que sa voisine:)).

La décoration à une place très importante dans n’importe quel intérieur du monde (le vôtre peut-être). Que ce soit au Japon ou même ici, en France. Plus tard, on a commencé à faire des poupées (car les animaux ça va bien un moment mais bon XD) et pour jouer c’est bien plus pratique. De plus, elles peuvent avoir un bon impact esthétique sur votre intérieur. On peut même - avec un peu d'imagination - leur créer des vêtements, c'est pas beau ça ??

Allez faire un tour sur Etsy par exemple et faîte une recherche sur tel ou tel nom de poupée (Wonder Woman par exemple) et ajoutez « Amigurumi » et vous allez tomber sur de très beaux modèles à réaliser (comptez environ 5/7 euros le patron, de forte chance en anglais) et qui iront parfaitement sur un bureau de geek, une chambre d’enfant, un salon.

L’Amigurumi peut meubler votre intérieur et vous permettre de faire de beaux cadeaux sans vous ruiner. Il n’y aucune contrainte de réalisation à ma connaissance, il faut juste savoir se qui peut s’accorder et ce qui ne le peut pas quand on se décide à créer son propre modèle.

III. Plus qu'un objet, une technique

Un Amigurumi se crochète toujours en spirale. Je m’explique, on démarre par un cercle magique (cf. au prochain tutoriel) et ensuite on continue en suivant les explications.

Contrairement à un schéma de réalisation classique, on ne joint jamais un tour par une maille coulée car cela donne un mauvais effet à votre travail. Si vous voyez un jour « faire une mc (= maille coulée) pour terminer le premier tour », ne le faîtes surtout pas.

Note : la maille coulée peut être utilisée si vous démarrer votre Amigurumi non pas par un cercle magique mais par une chaînette à laquelle vous devez joindre la première maille en l’air à la dernière par une maille coulée (mais cette technique est très peu utilisée).

Pour réaliser un Amigurumi, on ne doit connaître que très peu de points en général (je dis en général car c’est le cas dans 98 % de cas). En effet, seuls le cercle magique, la maille serrée, la maille en l’air, l’augmentation et la diminution doivent être connues (elles seront les sujets des tutos suivants). De plus, il se crochète en plusieurs morceaux. Dans de rares cas on crochète la tête et le corps en même temps. Mais sinon : la tête, le corps, les bras et les jambes (et les pièces que j’appelle « autres ») se crochètent distinctement les unes des autres et prennent plus ou moins de temps à faire. Après c’est selon si vous travaillez rapidement ou non, et si vous avez plus ou moins de temps. Ensuite il suffit de les coudre entre elles.

Leur particularité est qu’ils doivent être travaillés très serrés et quand je dit très serrés je ne mens pas. Si vous travaillez serré naturellement comme moi ça va sinon, pour les autres ça pose un peu plus de mal car on ne peux pas travaillez lâche sur un Amigurumi (lâche = flexibilité du travail, à banir che un amigurumi). Pour se faire, comme je l’avais déjà mentionné, on doit toujours avoir une taille de crochet inférieure à la taille de la laine choisie. En général, pour réaliser un Amigurumi on utilise un crochet 3mm ou un crochet 2,5mm donc il faut soit de la laine n°3,5 soit de la laine n°3.

Enfin, sachez qu’il doivent être rembourrer fermement pour ne pas être « mollassons ». Un Amigurumi doit être rembourrer assez durement pour avoir de la texture et avoir le même aspect peluche que quand on va dans un magasin de jouet sauf qu’on l’a fait nous-mêmes. 

Voilà, je pense avoir tout dit (ou presque, en tout cas le plus important) sur le sujet. Si vous avez des questions, n'hésitez pas. 

A bientôt pour de nouveaux tutos...